Un autre pionnier perdu

Publié le par maryamchawki

                                               alain_robbegrillet.jpg
                Un pionnier du nouveau roman est mort  Alain Robbe-Grillet est décédé aujourd’hui à l’age de 85ans dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 février 2008 d'une crise cardiaque.

Alain Robbe-Grillet est ingénieur agronome diplômé de l'Institut national agronomique à Paris. Il a été chargé de mission à l'Institut national de la statistique à Paris (1945-48), puis ingénieur à l'Institut des fruits et agrumes coloniaux, au Maroc, en Guinée française, à la Martinique et à la Guadeloupe (1949-51).

Il se consacre ensuite à l'écriture et devint l'un des théoriciens et représentants du Nouveau Roman. Robbe-Grillet s'illustre avec son premier grand roman Les Gommes, qui parait en 1953. Il travaille également pour le cinéma, notamment sur le scénario de L'Année dernière à Marienbad, réalisé par Alain Resnais en 1961.

De 1972 à 1997, Alain Robbe-Grillet a enseigné aux États-Unis, à l'Université de New York (NYU) et à la Washington University de Saint-Louis (Missouri).

Élu à l'Académie française au 32e fauteuil, succédant à Maurice Rheims, le 25 mars 2004, il tarde à prononcer son discours de réception, refusant cette tradition qu'il considère dépassée, et provoquant l'impatience des autres immortels[2].

Romans :

Nouvelles :Instantanés (1962)

Essais

Filmographie

  Biographie extraite de wikipédia .org

Commenter cet article

OCEAN 20/02/2008 19:35

Je suis passionné de livres et je crois que l’humanité va encore produire des penseurs, des hommes de lettres, des philosophes, des hommes de science  …. Depuis l’aube de l’histoire de l’humanité,  la relève a toujours été assurée, pour perpétuer et renouveler le savoir et les connaissances universelles  humaines, chacun contribue a ça façon. Alain Robbe-Grillet ne fut qu’une « brique » dans l’immense édifice qu’est le patrimoine culturel humain ! Dire que « L'encre de la littérature vient de couler dans une tombe profonde » a mon sens, est un peu tiré  par les cheveux ! Allez ! Vous pouvez sécher vos larmes ce n’est  pas la fin de la littérature !

maryam 20/02/2008 12:17

cher ami abdelkaharRavie pour ton passage, c vrai que les personnes ne meurent pas car ils restent dans nos mémoires.cher professeur monsieur AzeroualJe suis très contente de ton passage sur mon blog.

sidi omar 20/02/2008 00:37

Quelle perte !L'encre de la littérature vient de couler dans une tombe profonde !Quelle perte !

Abdelkahhar ELHAJJARI 19/02/2008 22:34

Les grands Créateurs ne meurent jamais,car leur influence reste forte sur l'histoire et leur esprit profond touche le coeur du processus de transformation du monde .pour ne pas oublier, le blog est magnifique.mes salutationsA.ELHAJJARI