Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée...

Publié le par maryamchawki

christiane.jpg


Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, pro
stituée...           Témoignages recueillis par Kai Hermann et Horst Rieck

C’est un livre que j’ai lu et que je vous invite à lire, car c’est un témoignage réel d’une jeune adolescente allemande qui a plongé dans le monde de l’Héroïne et de la prostitution.

Son titre d’origine est : Christiane F. Wir kinder  vom Bahnhof Zoo qui signifie Nous les enfants de Bahnhof Zoo. C’est un témoignage réel auquel Christiane a participé avec sa mère pour raconter son histoire durant les années qui ont suivi son installation à la cité Gropius à Berlin.

            Christiane nous livre sa propre expérience depuis sa première cigarette jusqu’à son sevrage à la campagne en passant pas le divorce de ses parents, un récit riche en événements tristes qui montrent une société déchirée où tous le monde est coupable du sort de ces adolescents qui côtoient la drogue et se prostituent pour avoir de quoi se faire un shoot. Christiane nous raconte aussi le sort de plusieurs ados qu’elle a rencontré et qui sont mort d’une overdose surtout son amie Babsi qui était considérée par les journaux de l’époque comme la plus jeune victime de l’Héroïne (morte à 14ans).

Dans la préface du livre on peut lire : « Ce livre nous parle d'une détresse que notre société refoule de sa conscience. Et il me paraît plus important, par ce qu'il en révèle, qu'une masse d'analyses sociologiques ou de travaux d'experts. Ce document unique fera enfin comprendre à un large public — du moins nous l'espérons — que la toxicomanie juvénile, de même que l'alcoolisme juvénile aujourd'hui en constante progression et l'attirance des jeunes pour les sectes, ne sont pas des importations mais des phénomènes engendrés par notre société même... » Horst-Eberhard Richter.

Vous pouvez aussi consulter ce blog qui englobe plusieurs informations sur le roman et le film ainsi que sur la vie actuelle de Christiane F.

http://babsid.skyrock.com/

On peut aussi trouver le film inspiré du roman Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Christiane F. - Wir Kinder vom Bahnhof Zoo) qui est un film allemand d'Uli Edel sorti en 1981. Il existe aussi en DVD.

Publié dans Atelier d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Said 17/04/2008 00:23

Salam meryeme,laisse moi frimer un peu: j'ai lu ce livre il y a 15 ans, son auteur est journaliste ( je pense) et il a recceuillit aussi les propos d'une anglaise dont l'épous arab avait "vendu" ses filles en yemen.Tu as raison, le témoignage est poignant, je me souviens de quelques passage où elle racontait l'adultère de son petit ami pour leur procurer de la coke. mais sa délivrance est aussi intéressante, j'avait l'impression de la vivre. Sois en bonne santé meryeme, à plus.

OCEAN 17/02/2008 20:11

Salut ton blog change de couleur ? c'est joli ! ce livre me paraît intéressant,  je vais essaye de trouver le film sur le    p to p  merci pour le partage

nadia 17/02/2008 00:32

salut mon amie, vraiment tu m'as incité a lire ce livre, peut etre la lecture de temoignages réels et choquants seront un moyen efficace de sauver beaucoup d'ados qui, sans se rendre compte, se trouvent sur la voie de la toxicomanie et de la prostitution.On a besoin d'inserer ce type de livres dans notre systéme educatif afin de mettre les eleves dans le bain sonore, car un exemple réel fera ses effets plusque tout autre moyen.

maryam 15/02/2008 22:21

merci chere amie pour ton commentaire mais il faut lire le livre car c'est un beau témoignage j'amerai bien aussi voir le film

Hanane 14/02/2008 19:52

Salut Miya, Enfin, tu es de retour. D’abord, A travers ton billet- synthèse tu nous incites à lire ce livre. L’expérience de Christiane n’est qu’un prototype des autres adolescents toxicomanes. La toxicomanie et l’alcoolisme juvéniles, sont un phénomène surgissant dans maintes sociétés y compris marocaine. Ce phénomène engendre d’autres problèmes sociétaux tels le phénomène de délinquants primaires.  Face à ce problème, n’est t-il pas inéluctable de se poser des questions diverses sur l’avenir des sociétés  où toxicomanie juvénile est devenue pratique courante. A bientôt.